mercredi 6 novembre 2013

Andlau - Malung

bon ... Rien à voir avec la yourte ou presque mais je vais quand même essayer de donner des nouvelles de mon séjour en suède à ceux et celles que ça intéresse.

Comme je ne vais quand même pas ouvrir un sixième blog... c'est celui là qui s'y collera !

Départ 6 heures 15, samedi 03 Novembre. Tout est OK sauf que, le papier que j'avais reçu de l'école et que j'avais peine commencé à traduire et qui contenait sûrement des informations capitales, s'est purement et simplement volatilisé !

Donc j'angoisse un peu, mais un peu seulement.

 J'ai une covoitureuse de Kehl à Hamburg, un peu écolo, un peu gaucho, un peu éduc-spé, un peu mère adoptive d'une thailandaise, un peu folle mais très  chouette en tout cas!


17 heures de route. Dont 15 de conduite. Dont presque 5 d'affilées pour attraper le ferry Frederikshavn-Göteborg samedi soir.


Agrandir le plan

L'aventure quoi.

Au passage, je me rend compte que j'aurais dû réserver le ferry qui contrairement à l'autre du mois dernier (Volos-Skopelos) a un prix fluctuant et même plus précisément croissant jusqu'au départ. Je paye donc, joyeusement, trois fois le prix prévu.

Dans le ferry, j'essaye mon suédois. Ma phrase a l'air vaguement compréhensible et comme elle est adaptée au contexte, on semble me comprendre par contre dès qu'on me répond c'est la panique... 
 Enfin bref j'arrive à obtenir un blinis recouvert de crevettes de mayonnaise, d'oeuf dur et de crudités... et de plastique et un verre de vin blanc !

J'en profite avant de faire une sieste sur la moquette pour lire le fabuleux cadeau que Marion m'a fait avant le départ...
Qui n'est autre que la BD, Le bleu est une couleur chaude de Julie Maroh :





J'ai pleuré à partir de la page 42 puis jusqu'à la fin. Il y a 156 pages, je vous laisse calculer pendant combien de page j'ai eu l'air trop bizarre sur la moquette du ferry.

Puis dès que j'ai eu poser les pneus (oui parce que quand on prend un ferry on a même pas besoin de poser ses pieds par terre pour être dans le pays !) il n'a pas cesser de pleuvoir ... comme digne continuité avec la BD.

Bref cette BD, elle parle de moi, de toi, d'enfant mort, de Lucas pourquoi pas.

Bon mais on est pas là pour que je vous raconte des BD mais la route !
La sortie de Göteborg est très laborieuse échangeurs autoroutiers, voies rapides, ponts qui survolent l'autoroute que j'essaye de prendre, direction indiquée dans toutes les directions ...

Mais bon, j'en réchappe, il est 1 heure du matin pour celleux qui ne suivent pas.
Je roule encore une heure avant de me lancer dans une froide nuit sur la banquette arrière !

Et puis au matin, il pleut toujours, il fait toujours froid mais... le paysage s'est transformé pendant la nuit !


Enfin du dépaysement après les mornes autoroutes allemandes.

Bon d'accord c'est des kilomètres et des kilomètres de bouleaux, puis des kilomètres et des kilomètres de pins mais tous les 5 kilométres il une maison en bois peint en rouge Falun (pour les connaisseurs !)... tous les 10 kilomètres il y a un bout de lac qui pointe son nez... bref je m'enfonce dans cette brousse nordique !



Agrandir le plan

Je me dégourdi les jambes et la tête dans un supermarché de Sunne et je ne résiste pas au plaisir de partager avec vous cette photo de gateau aux crevettes !


L'entremet a encore de l'avenir !

Une fois à Malung, tout est parfaitement organisé même si tout est exclusivement en suèdois... Ici l'effort d'integration-inclusion-tolérance-acculturation est à fournir par celui qui arrive même si les gens sont plutôt accueillant.

La clef est dans une enveloppe qui est elle même dans une autre enveloppe qui est dans la boite aux lettre grise qui devant le pavillon jaune (salle à manger) qui est en face du pavillon où je résiderai qui se nomme Nyan.

Le comble de l'organisation, dans la cuisine collective chacun a son casier et dans le frigo... aussi !



Pour finir sachez que ici, l'hiver vient, comme on dit dans la série alors j'ai pris les devant et j'ai acheté la
ROBUSTTELESCOPBORST !!! 
Avec ça l'hiver n'a qua bien se tenir !





3 commentaires:

  1. L'hiver sera peut être plus facile a tenir grâce au feu de la forge.
    Bonne aventure
    Amicalement Bruno le roux

    RépondreSupprimer
  2. Bon voyage, belle aventure....
    Elodie

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Simon,
    J'ai découvert ce blog, via FB, tu as mis un lien je suis donc allée voir.
    Je trouve que ce que tu racontes, à travers ce blog, est super.
    Cela permets de découvrir un univers que je ne connaissait pas.
    En plus tu voyages...C'est super.
    Bonne continuation, je continuerais à suivre ton blog.
    Aurélie BAPAAT.

    RépondreSupprimer